Soirée-débat avec Messieurs Dittmann du BDI et Prunet du MEDEF : « Une alliance franco-allemande pour la croissance et pour l’emploi en Europe », le 3 décembre 2014

Monsieur Prunet du MEDEF et Monsieur Dittmann du BDI nous présenteront l’avancement des projets en cours du Groupe de coordination franco-allemand MEDEF-BDI mis en place.

Ce dernier poursuit deux buts principaux :

  • s’exprimer d’une seule voix face aux instances européennes et à leurs gouvernements respectifs. A ce jour, les rapports et prises de position qui sont transmises par le MEDEF et le BDI sont rédigés conjointement dans les deux langues;
  • l’initiation et la gestion de projets franco-allemands.

Le Ministre de l’Economie du Land NRW, Monsieur Garrelt Duin, fera l’introduction. Un podium de discussion sera ensuite animé par Monsieur Matthias Beermann, rédacteur économique de la Rheinische Post.

Conférence de Reiner Strecker, Gérant Associé de l’entreprise familiale Vorwerk & Co. KG : « La vente directe classique a-t-elle un avenir au temps de l’eCommerce ? », le 17 septembre 2014

M. Strecker a brillamment défendu le concept de vente directe de son entreprise, laquelle l’a d’ailleurs introduit avec succès dans l’Allemagne des années trente au moment de la mise sur le marché de l’aspirateur Kobold. A la base de la réussite d’une vente directe se trouve le produit même. Ce dernier doit en effet être unique, de haute qualité et transportable; et son fonctionnement doit nécessiter une démonstration.

Les participants à la conférence ont ainsi pu réaliser que le concept de vente directe de la société Vorwerk « de personne à personne » (person-to-person), tout comme par ce qu’il est convenu d’appeler les « party plans », complété aujourd’hui par une présence sur internet et dans des « flagship stores » (par exemple à Hambourg), a un bel avenir tant en Europe de l’Ouest qu’également – et ce, sans aucun doute – en Asie ou en Amérique latine.

La discussion avec les participants fut vive, ce qui montre bien combien la vente directe, appliquée à des produits de niche tels que des appareils électroménager de haut standing ou bien des produits cosmétiques, suscite de l’intérêt également à l’ère du commerce électronique.

« Dîner d’hiver » – 19 mars 2014 à 20h00

logo

« Dîner d’hiver »

Mercredi 19 mars 2014

à 20h00

au Düsseldorfer Yachtclub
Rotterdamer Straße 30
40474 Düsseldorf

Nous vous invitons à nous retrouver avec vos conjoints et vos amis lors d’une soirée amicale de détente. Pour cette soirée, nous avons choisi cette année le Düsseldorfer Yachtclub.

bild1  bild2

Tarif : 60,00 Euros par personne * boissons comprises * sans spiritueux

Le nombre de places étant limité, nous vous recommandons de vous inscrire rapidement en nous retournant le bulletin d’inscription ci-joint avant le mercredi 12 mars 2014.

CdA Dîner d’hiver 19 03 2014_ Bulletin-Réponse

 

Conférence de Dr. Karl Hans Arnold, gérant du groupe média Rheinische Post Verlagsgesellschaft, sur l’avenir de la presse, le 20 novembre 2013

Le Club des Affaires a visité la Rheinische Post. Karl Hans Arnold, gérant associé du Groupe Rheinische Post a discuté avec les membres du club sur l´évolution des medias. Il a souligné les opportunités colossales de nouveaux modèles commerciaux innovants à développer aujourd´hui. Mais la presse classique reste un marché d´avenir. Il a indiqué ainsi l´achat d´un journal par l´investisseur Warren Buffet. De plus, son groupe vient de faire l´acquisition la plus onéreuse de son histoire en début d´année avec le « Zeitungsgruppe Saarbrücken ». Il a rappelé que son groupe est également présent dans les télévisions et radios locales, les medias professionnels et les portails en ligne.

Suite à cette discussion les membres du club ont pu visiter les rédactions centrales de la Rheinische Post et RP Online à Düsseldorf-Heerdt. Ensuite environ plus de 60 membres et amis du club sont allés dans l´imprimerie et ont écouté les explications sur le fonctionnement des machines rotatives.

Parmi les visiteurs se trouvaient la présidente du club Renée Gualano-Bocklage des vice-présidents Jacques Héon et Jean Pierre Lacoste ainsi que le consul général Michel Giacobbi et le consul de la République Tchèque Robert Otepka. A cette manifestation ont participé aussi les membres du Wirtschaftsclub avec son président Rüdiger Goll et le chef du bureau de Dirk Elbers.

A la fin de la visite les participants ont reçu un exemplaire fraichement imprimé du Rheinische Post.

Redaktion RPDr. Arnold RP     Jacques Héon RP

Devenir membre

Selon les Statuts de l’Association, peut devenir membre du Club des Affaires en Rhénanie du Nord-Westphalie e.V. toute personne qui répond aux critères suivants:- Membre statutaire:
Pour devenir membre statutaire, il faut soit être cadre supérieur ou dirigeant d’une entreprise ou d’une organisation française ayant une implantation en Rhénanie du Nord-Westphalie, soit être ressortissant français, résidant en Rhénanie du Nord-Westphalie et exerçant une fonction de dirigeant. Un parrainage par un membre du club est souhaitable.

- Membre associé:
Toute candidature de personne ne répondant pas aux critères définis ci-dessus sera examinée par le Bureau. Le lieu de résidence doit être en Rhénanie du Nord-Westphalie. Le membre associé doit en outre maîtriser la langue française. Un parrainage par un membre du club est souhaitable.

- Formalités à remplir pour devenir membre:
Il suffit de demander un formulaire d’adhésion au secrétariat du Club:

info@club-des-affaires-nrw.org, ou bien d’imprimer et de remplir le formulaire d’adhésion, puis de l’envoyer au secrétariat du Club: formulaire-adhésion.
Votre demande d’adhésion sera examinée par le Bureau lors de sa réunion mensuelle et vous sera notifiée par écrit. La cotisation est due au moment de l’adhésion pour l’année en cours.
- Cotisation:
La cotisation annuelle est fixée chaque année par l’Assemblée Générale (en 2012 EUR 180,- ; EUR 90,- pour les Juniors). Elle vous permet de recevoir les invitations aux manifestations mensuelles. Les frais occasionnés par les soirées et autres manifestations ne sont pas couverts par les cotisations.

Soirée Anniversaire CAFAP 06 06 2013

 

Le CAFAP a fêté ses 20 ans

le jeudi 6 juin 2013 (table ronde et soirée festive)

avec un programme optionnel autour de MP 2013 (Marseille Capitale Européenne de la Culture 2013) le vendredi 7 juin 2013

sous le haut-patronage de Monsieur Rolf Robert HERDEN, consul général d’Allemagne à Marseille


Récapitulatif de cette superbe soirée sur les liens ci-dessous

 

 

·         Extrait vidéo des 20 ans du CAFAP du 6 juin 2013

·         Album photos des 20 ans du CAFAP du 6 juin 2013

 

10.07 – Dîner d’été du CDA Landhaus Mönchenwerth

Dîner d’été

Mercredi 10 juillet 2013

à 19h30

au Landhaus « Mönchenwerth »

Niederlöricker Straße 56

40667 Meerbusch-Büderich

Nous vous invitons à nous retrouver avec vos conjoints et vos amis lors d’une soirée amicale de détente avant la saison estivale. Pour cette soirée, nous avons choisi cette année le restaurant

Landhaus Mönchenwerth

CdA Dîner d'été 10 07 2013_Einladung

Le restaurant nous offre une vue magnifique sur le Rhin et le chef français Guy de Vries décline une cuisine alliant le plaisir gustatif, visuel et olfactif.

Tarif: 75,00 Euros par personne* boissons comprises * sans spiritueux

Le nombre de places étant limité, nous vous recommandons de vous inscrire rapidement
en nous retournant le bulletin d’inscription ci-joint avant le mercredi 03 juillet 2013.

Dans l’attente du plaisir de vous retrouver nombreux à cette rencontre, nous vous prions de recevoir, Madame, Monsieur, nos meilleures salutations.

Le Bureau du Club des Affaires en RNW e.V.
Contact : Viviane Saeger

Fax : 0211/311 20 47
E-mail : info@club-des-affaires-nrw.org 

Anreise http://www.mönchenwerth.de/pages/21-anreise

Bulletin d’inscription

 

23.05. – 2. Aussenhandelstag NRW Rheinterrassen Düsseldorf

Le Außenhandelsverband NRW e. V. a organisé son deuxième Außenhandelstag NRW le 23 mai à la Rheinterrasse de Düsseldorf. La Présidente du CDA était parmi les invités d’honneur et profite de cette occasion pour renouveler ses remerciements à Monsieur Mühlberg d’avoir pensé au CDA pour cette occasion.

Bon nombre de représentants de l’économie allemande étaient présents (cf. document attaché) dont entre autres, le Président du Bundesverband Großhandel, Außenhandel, Dienstleistungen e. V., Anton F. Börner (Börner & Co KG Ingolstadt), le Président de la Landesvereinigung der Unternehmensverbände NRW & Arbeitgeberverbände Metall NRW, Horst Werner Maier-Hunke, Ehrenpräsident Arbeitgeberverband Gesamtmetall et Gérant de Herbert Kannegiesser GmbH, Martin Kannegiesser. Et pour animer quelque peu le débat quelques personnalités politiques également, le Ministre de l’économie du Land, Garrelt Duin, le Landesvorsitzender der CDU, MdL Armin Laschet, le Landesvorsitzender der FDP, MdL Christian Lindner ainsi que Mme Dr. Anke Höning de la Rheinische Post.

 
J’ai particulièrement retenu les quelques points suivants : 

Monsieur Börner rappela que le succès de l’industrie allemande était au premier chef lié à sa qualité et que la concurrence croissante devait encourager à continuer à l’améliorer en s’appuyant sur la motivation des employés. Pour cela, il est impératif de pouvoir s’appuyer sur des réglementations stables pour les prochaines décennies. « Trop de réglementation tue la créativité » et il demande aux politiques de rétablir la confiance au travers d’une stabilité financière à mettre en place, et d’adopter enfin les lois nécessaires et surtout de toute urgence celle relative à la transition énergétique. Avec beaucoup d’émotion, il appela à ne pas alourdir les sociétés bénéficiaires par un regain d’impôt, ceci est tout particulièrement vraie pour les entreprises familiales comme la sienne. Oui, elles thésaurisent afin de pouvoir financer le futur. En guise de conclusion, il rappela que  « Unsicherheit = abwarten = looser « 

Monsieur Laschet nous rappela que le grand marché européen était désormais un acquis dont nous pouvions être fiers et qu’il convenait aujourd’hui de finaliser l’accord commercial en cours avec les USA au plus vite. Il s’attarda ensuite quelque peu sur la valeur morale attribuée aux produits écologiques, « heute, nur grün ist  moralisch « …  et termina lui aussi par un appel au gouvernement à faire son travail de toute urgence en ce qui concerne les lois fiscales sur l’approvisionnement électrique. 

Monsieur Lindner indiqua que si les chiffres étaient bons en Allemagne, c’était  grâce à la compétitivité de ses entreprises et particulièrement de son Mittelstand.

Il s’agit donc bien aujourd’hui de le conforter en lui donnant un cadre de réglementations correct. Il compara la problématique de la transition énergétique à un “voyage sur la lune”  et indiqua qu’il voyait là le prochain projet voué à l’échec tout comme Stuttgart  21, l’aéroport de Berlin & Co. Il est urgent de passer à un “mix énergétique” et de baisser également les subventions pour les énergies renouvelables. Il rappela aussi que la compétitivité était intimement liée à l’innovation, et qu’il convenait de mettre en place/développer le crédit impôt recherche.

Monsieur Duin, Ministre de l’économie du Land NRW, indiqua que l’Allemagne devait cultiver ses atouts et faire preuve de volonté politique pour engager les réformes, p.ex. le crédit impôt recherche. Elle se doit aussi de réagir aux mutations économiques, p.ex. E-mobilité & industrie automobile ; la thématique du Climat et de l’Energie & transition énergétique (fourniture d’énergie décentralisée) ; les questions relatives à la sécurité sur internet (qui a conscience que les smartphones & Apps n’existent que depuis 5 ans ?) ; l’individualisation de la médecine ; le développement de l’e-commerce avec l’apparition désormais des premiers « show-malls ????? ».  

Après le déjeuner, les gérants des quatre sociétés suivantes : Herbert Kannegiesser GmbH, Huf Hülsbeck & Fürst Gmbh & Co KG, Poggenpohl Möbelwerke Gmbh ainsi que Haver & Boecker HG, ont témoigné de leurs stratégies à l’innovation et Roland Berger Strategy Consultants, Dr. Michael Zollenkop, nous parla des Frugal Products (Functional-Robust-User friendly- Growing-Affordable-Local), gestion de l’innovation pour les marchés des pays émergents.  

Dr. Guido Westerwelle, Bundesminister des Auswärtigen, a tenu l’allocution de clotûre en soulignant toute l’importance du Mittelstand pour la Bundesrepublik de même que tout son engagement pour soutenir leurs efforts et faire valoir une image positive de l’Allemagne à l’étranger.

 Si le focus export était plutôt orienté Amérique latine et BRICS, tous les managers allemands que j’ai cotoyés se faisaient beaucoup de soucis pour la relance de l’économie française et le tandem franco-allemand au sein de la Communauté Européenne. Tout particulièrement Monsieur Martin Kannegiesser qui a tenu une conférence à la Chambre de Commerce franco-allemande de Paris en avril 2013 et a pu échanger avec les entrepreneurs français, « traurig, traurig, dieser Sarkasmus … ».

 In Deutschland steht die Wirtschaft an der Schwelle zu einer vierten industriellen Revolution, Stichwort Industrie 4.0  http://www.acatech.de/industrie4.0 

Ce fut une journée fort intéressante et riche en contacts qui nous permettront de vous offrir des thèmes d’actualités pour nos prochaines conférences. Toutes vos suggestions sont bien évidemment les bienvenues !

 

Pour plus d’informations   http://www.aussenhandelstag.de/mediathek/video.html

                                                http://www.ahvnrw.de/index.php?lang=de

 

 

22.04 – L’Union Européenne est-elle un marché unique ? Expériences vécues

Bruno Bouygues

 Group CEO & Associé Gérant GYS GmbH

&

Christian Vogelsang

Associé Gérant Vogelsang Elektromotoren GmbH

 

L’Union Européenne est-elle un marché unique ?

Expériences vécues par un entrepreneur français et un entrepreneur allemand

Lundi,  22 Avril 2013,  19h30
 à l‘Industrie Club, Elberfelder Straße 6, 40213 Düsseldorf

 


 

Bruno Bouygues.

 

De 1996 à 1999 Ecole Spéciale des Travaux Publics, du Bâtiment et de l’Industrie, Master of Sciences, Engineering. Durant cette période 2 semestres au Massachussets Institute of Technology (MIT). MBA en 2002, General Management à l‘INSEAD.

Il débute en 1999 sa carrière professionnelle dans les M&A chez Merrill Lynch à Londres. Il passe à la Société Générale in New York City dans la Corporate Finance en 2000. En 2003 Bruno Bouygues rentre à Paris et travaille comme consultant chez  Oliver Wyman als Consultant. Il rejoint son père Nicolas Bouygues chez GYS en 2004.

 

 

Christian Vogelsang,

 

 44 ans, baccalauréat bilingue franco-allemand à Bochum en 1987.

Bundeswehr Hochschule Hambourg, études en électrotechnique, diplômé en 1995 dans la spécialité techniques de propulsion électrique. Il poursuit sa formation dans la société Loher à Ruhstorf  comme trainee qu’il clôture en 1996 en Management à la SMP à Sankt Gallen (CH).

Depuis 1996 Christian Vogelsang fait partie de l’entreprise familiale Vogelsang Elektromotoren GmbH  à Bochum.

La société s’est spécialisée dans la réparation, la maintenance et l’entretien de moteurs électriques.

 

 

La famille Bouygues est une entreprise familiale bien connue de tous en France.  

La société GYS développe et produit des postes à souder ainsi que des chargeurs de batterie. La PME qui réalise aujourd’hui 60 Mio. Euro de CA avec 470 personnes dans 4 pays est en pleine expansion.                                           

En 2012 GYS GmbH, dont le siège est à Aix-La-Chapelle, a investi dans un hall de fabrication avec l’assistance de NRW Invest. En 2012 Bruno Bouygues a vendu 120.000 postes à souder mobiles et 180.000 chargeurs avec le Groupe GYS.

GYS réalise à ce jour 55% de son CA à l’export et se trouve en pleine expansion en particulier en Allemagne. Nous nous réjouissons que Monsieur Bruno Bouygues ait accepté de venir nous parler de sa réussite sur le marché allemand. 

La société Vogelsang Elektromotoren a été créée à Bochum en 1918 par Monsieur Wilhelm Vogelsang. Depuis 1995 Dipl.-Ing. Christian Vogelsang représente la quatrième génération au sein de la gérance.  Son but : poursuivre le développement de l’entreprise comme le fournisseur de prestations dans l’entretien et la maintenance dans la technique industrielle de propulsion électrique. Il a déjà commencé à proposer ses services sur le marché français et recherche aujourd’hui un partenaire pour y renforcer ses activités. Il nous parlera de ses expériences sur les succès et les difficultés dans l’approche du marché français.

 Le Club des Affaires a le plaisir d’offrir à ses membres la possibilité de débattre d’un thème d’actualité sur les chances et les difficultés du marché à l’export de l’un et de l’autre côté du Rhin.

*********************

IMPORTANT : nous vous recommandons de vous inscrire le plus rapidement possible en nous retournant le bulletin d’inscription ci-joint par mail ou fax 0211 311 20 47

avant le 15 avril 2013.

********************

 La conférence se tiendra en allemand et sera suivie d’un dîner sous forme de buffet dans les salons de l’Industrie-Club, permettant de poursuivre les discussions engagées avec les conférenciers.

Dans l’attente du plaisir de vous retrouver nombreux à cette rencontre, nous vous prions de recevoir, Madame, Monsieur, nos meilleures salutations.


Le Bureau du Club des Affaires en RNW e. V.
E-mail :
info@club-des-affaires-nrw.org

 

 

le 5 mars 2013 L’E-mobilité du futur avec Air Liquide & RWTH Aix-la-Chapelle

Andrés Fernández-Durán

Air Liquide Deutschland, Responsable du service Énergie Hydrogène

&

Professeur Dr.- Ing. Achim Kampker

Maître de la Chaire Management de la Production, RWTH Aachen et Gérant de StreetScooter GmbH.

 

L’hydrogène est–il une alternative ou bien un complément à la batterie pour la future „e-Mobilité“?

Mardi 5 mars 2013,  19h30
 à l’Industrie Club, Elberfelder Straße 6, 40213 Düsseldorf

 


 

Andrés Fernández-Durán est né en 1974 en Espagne.

Il a fait ses études dans l’Énergétique de 1993 à 2001 à l’E.T.S. de Ingenieros Industriales y de Minas de Vigo (Espagne). Il effectua son projet de fin d’études sur le développement des moteurs à flux transversaux à l’Université Catholique de Louvain (Belgique) et termina ses études à Vigo en décembre 2001 avec le diplôme : Ingeniero de Minas, especialidad Energia.

De 2002 à septembre 2010 Monsieur Andrés Fernández-Durán travaille au développement des piles à combustible chez  General Motors/Opel à  Mainz-Kastel (Allemagne) où il se spécialisa dans le développement des réservoirs haute pression pour l’hydrogène.

Depuis octobre 2010 Andrés Fernández-Durán a pris la responsabilité du service Énergie Hydrogène chez Air Liquide Allemagne et se charge de la création d’un réseau de pompes à hydrogène pour les véhicules automobiles.

 

 

Achim Kampker est né en 1976 à Moers (Allemagne)

De 1995 à 2000 il fit ses études d’ingénieur en Mécanique Générale à la Rheinische Westfälische Technische Hochschule (RWTH) Aachen. Il fut ensuite collaborateur scientifique à la Faculté de la Systématique de la Production du Werkzeug- maschinenlabor (WZL) de la  RWTH Aachen. De 2002 à 2003, il dirige le groupe Planification des Process et Technologies  et de  2004 à  2006 Ingénieur en Chef de la section Management de la Production dans la même faculté. thèse de doctorat es sciences en 2004; le sujet de sa  thèse s’intitule: « développement de l’activité d’une entreprise de production sur la base des ses compétences ». En juin 2006 il poursuit sa carrière dans l’industrie et fut jusqu’en avril 2009 le PDG d’un équipementier automobile  du Mittelstand. Il fait en même temps un MBA à l’Université St. Gallen/RWTH Aachen dont il obtiendra le diplôme  de MBA en octobre 2008).

Depuis avril 2009 il est le maître de la Chaire Management de la Production à la RWTH Aachen. Depuis juin 2010, il est de plus le Gérant de StreetScooter GmbH, Aachen

 

Pour ceux d’entre nous qui habitent dans la région de Düsseldorf, ils ont probablement appris par la presse locale qu’Air Liquide a ouvert en septembre 2012, la première pompe à carburant hydrogène pour véhicules automobiles. Cet événement ainsi que le fait qu’Air Liquide soit un grand groupe français dont la filiale allemande se trouve à Düsseldorf, nous ont motivé à thématiser l’avenir de l’hydrogène comme carburant. Par ailleurs, vous aurez pu lire également dans la presse que Daimler Benz, Ford et Nissan viennent de mettre en commun leurs activités de fabrication de piles à combustible (à hydrogène) pour préparer l’industrialisation de ce procédé.

À ceci s’ajoute les résultats de la récente étude de Mc Kinsey sur l’avenir des propulsions de véhicules automobiles qui montre clairement que seuls les moteurs électriques entrainés soit par une batterie soit par une pile à combustible hydrogène seront aptes à satisfaire aux normes très restrictives de réduction de la pollution de l’air.

Afin d’animer la discussion, nous avons demandé au Professeur Achim Kampker, un expert dans l’e-mobilité, à participer au débat. Certains d’entre vous savent que sur le campus de la RWTH Aachen, la recherche et l’industrie collaborent au développement d’un véhicule électrique utilitaire pour la Deutsche Bundespost. Ce véhicule a déjà un nom: StreetScooter, la société  de production Streetscooter GmbH est déjà une réalité. Les premiers prototypes sont en cours de fabrication.

Nous vous invitons donc à une discussion particulièrement intéressante et animée sur l’avenir de la propulsion électrique par batterie ou par pile à combustible et de ce que sera l’e-mobilité dans un futur proche.

 

Le Club des Affaires se réjouit de pouvoir offrir à ses membres la possibilité de participer à une grande soirée qui nous permettra d’approfondir nos connaissances sur l’avenir proche de la mobilité respectant les critères de réduction de la pollution de notre atmosphère.

 

*********************


IMPORTANT : nous vous recommandons de vous inscrire le plus rapidement possible en nous retournant le bulletin d’inscription ci-joint par mail avant le  lundi 25 février 2013.

 
*********************

 La conférence se tiendra en allemand et sera suivie d’un dîner sous forme de buffet dans les salons de l’Industrie-Club, permettant de poursuivre les discussions engagées avec les conférenciers.

Dans l’attente du plaisir de vous retrouver nombreux à cette rencontre, nous vous prions de recevoir, Madame, Monsieur, nos meilleures salutations.


Le Bureau du Club des Affaires en RNW e. V.
E-mail :
info@club-des-affaires-nrw.org

 


 

 

 

Pierre Ginestel Vice-président RH Eurocopter – Group EADS le 1er février 2013

                                                                               

Pierre Ginestel

 Vice-président RH Eurocopter – Group EADS


Comment gérer les ressources humaines dans un groupe industriel Franco-Allemand ?

« La 1ère valeur ajoutée d’Eurocopter est l’humain. C’est pourquoi les RH y ont une vraie fonction support : celle de valoriser l’homme et ses compétences. » Pierre Ginestel


 
Vendredi 1er février 2013,  19h30
 à l´Industrie Club, Elberfelder Straße 6, 40213 Düsseldorf

 


 Pierre Ginestel a une formation en psychologie du travail et des organisations de Paris V qu’il termine par un DESS.

 De 1984 à 1990, il occupe différents postes en gestion des ressources humaines dans le secteur bancaire, puis intègre le groupe d’informatique et de conseil SEMA GROUP, comme consultant en Ressources Humaines.

 En 1992, il rejoint ATR avionneur Franco-italien comme responsable des ressources humaines pour les opérations. Il intègre AIRBUS en 1999 pour y occuper des fonctions de responsable emploi puis responsable ressources humaines pour la fonction support et service puis Engineering.

 Depuis 2011, il est Vice-président Ressources Humaines au sein du groupe  Eurocopter en charge des ressources, de l’emploi ainsi que du département Compensation & Benefits.

 Il intervient au sein de l’université Paul Sabatier de Toulouse en management interculturel.

 Pierre Ginestel a 52 ans.

 Le Club des Affaires a le grand plaisir de vous offrir une conférence sur la gestion du personnel à l’international avec un des fleurons de la coopération franco-allemande en la matière Eurocopter. Monsieur Ginestel  nous exposera comment faire face au challenge de faire travailler au quotidien des équipes franco allemandes tout en respectant les cultures différentes.

 Le Club des Affaires se réjouit de pouvoir offrir aux membres la possibilité de participer à une grande soirée qui nous permettra de mieux comprendre les mécanismes de gestion du personnel et d’obtenir des réponses aux questions auxquelles nous sommes aussi confrontés au quotidien.

 *********************

 

Articles de Presse & Commentaires 40ème Anniversaire

Le comité exécutif du Club des Affaires

C’est par une fin d’après-midi de début d’automne ensoleillée que commencèrent les festivités en l’honneur du 40ème anniversaire du Club des Affaires en Rhénanie du Nord – Westphalie. Pour l’occasion, une salle non moins prestigieuse que les „Rheinterrassen“ de Düsseldorf avait été réservée ! La soirée commença par un apéritif aux saveurs de champagne et d’amuse-gueule, qui permettait à certains membres de se retrouver et d’échanger leurs souvenirs de vacances. Pour d’autres, c’était des retrouvailles depuis une, voire plusieurs années, et pour cause : presque deux cents personnes ont participé à la fête de jubilé du club, ce qui constituait en quelque sorte un point de ralliement pour tous les membres.
L’atmosphère francophone en terre rhénane commençait à envahir la salle avec les sonorités du duo de musiciens français, chargé de l’animation musicale pour l’occasion. On pouvait alors rentrer dans le vif du sujet : rejoindre les tables rondes où serait servi le repas, et écouter les orateurs qui se succédèrent à la tribune pour commémorer l’événement.
Après une brève introduction du Consul général de France à Düsseldorf, Michel Giacobbi, notre Présidente présenta le programme de la soirée et insista sur le fait que cette manifestation n’aurait pu voir le jour sans le concours d’un large éventail de personnes : membres du bureau, sponsors, membres du club. Elle insista également sur le fait que notre association ne pourrait continuer son action sans l’engagement de tous ! Enfin, elle souhaita élargir le rayonnement du club par l’intermédiaire de nouveaux recrutements, par la recherche de sponsors, et l’organisation de conférences de prestige. Parmi les invités ce soir là, on pouvait d’ailleurs noter que Madame le Maire de Düsseldorf,  Gudrun Hock, un représentant du ministère de l’économie, Ministerialdirigent Karl-Uwe Bütof, la gérante de NRW.INVEST GmbH, Petra Wassner, ainsi que le Vice-président du Landtag, Oliver Keymis, étaient présents, malgré un emploi du temps chargé.
La ministre du Land pour les questions européennes, Dr. Schwall-Düren,  prit son temps pour insister sur le fait que malgré la crise économique, le scepticisme à l’égard de l’idée européenne ne doit pas gagner les esprits, et les initiatives comme celle du Club des Affaires en sont le garant.
Après le plat d’entrée au goût méditerranéen commença sur la scène un podium de discussions entre des dirigeants d’entreprises françaises en Allemagne, animé par un journaliste de la FAZ. De manière fortuite, plusieurs dirigeants ni français ni allemands étaient présents sur cette scène, comme le PDG néerlandais de Saint-Gobain Allemagne, qui nous dit d’un air un peu amusé qu’une personne neutre, entre des dirigeants français et allemands, pouvait être un gage de réussite et d’équilibre pour une entreprise. Si le patron de l’Oréal Allemagne fit rire aux éclats l’assemblée, en faisant mine de se réjouir du vieillissement de la population allemande, synonyme de meilleures vente de produits cosmétiques anti-vieillesse (sic), l’émotion gagna l’assistance quand un des fondateurs de Arte, seule entreprise à caractère non commercial représentée sur le podium, semblait encore tout surpris que l’utopie de réunir les imaginaires français et allemands par le moyen d’une chaîne de télévision ait pu voir le jour. En fin de compte, le moteur franco-allemand avait été la seule option viable afin de mener à bien ce projet, et cela pourrait s’étendre à d’autres projets européens…
Après le plat principal, servi par le personnel de manière élégante et synchronisée à tous les convives d’une même table, le tirage de la tombola eut lieu. La gagnante d’une peinture d’art moderne parût un peu désabusée en venant chercher sur la scène son lot, un peu envahissant il faut le reconnaître. Peut-être aurait-elle préféré gagner un des lots principaux, à savoir un voyage pour deux personnes dans les Antilles françaises ! Par hasard, le gagnant de ce lot fut un des anciens présidents du Club des Affaires : les anciens présidents avaient tous été invités pour l’occasion. Une fois le tirage de la tombola terminée, le duo de musiciens joua encore quelques chansons. Et lorsque les convives commencèrent à quitter peu à peu la salle, on pouvait sentir chez la présidente actuelle du Club et ses deux vice-présidents, le soulagement d’une soirée réussie, dont l’organisation demanda toute une année.
Marc Cheboldaeff
 

   Lire l’allocution

   Table-ronde

 

 

 

  Lire l’article RP

   Lire l’article Bild

 

Newsticker 40ème Anniversaire du Club

 

 Madame, Monsieur,

Le Bureau du Club des Affaires a le plaisir de vous informer de l’avancement de la soirée d’anniversaire du 28 septembre.

Elle se tiendra à la Rheinterrasse de Düsseldorf, Rheingoldsaal, sous le haut patronage de Monsieur Michel Giacobbi, Consul général de France, et Madame Hannelore Kraft, Ministre-Présidente du Land sera représentée par Madame Dr. Angelica Schwall-Düren, Ministerin für Bundes-angelegenheiten, Europa und Medien des Landes NRW.

Nous débuterons cette soirée par un cocktail d’accueil à 18 heures qui sera suivi d’un dîner à 18h45.  Entre l’entrée et le plat principal, nous vous proposerons une table ronde de grandes réussites françaises en Allemagne ces 40 dernières années vers 19h30. Nous ne sommes pas peu fiers de pouvoir d’ores et déjà vous nommer les participants suivants :

  • MM. Jérôme Clément, Co-fondateur et ancien Président arte,
  • Peter Verhoeven, Vorsitzender der Geschäftsführung Accor Hospitality Germany,
  • Markus Sieverding, Vorsitzender der Geschäftsführung Air Liquide Deutschland,
  • Paul Neeteson, Generaldelegierter für Mittel- und Nord Europa Saint Gobain,
  • Jérôme Bruhat, Landesgeschäftsführer L’Oreal Deutschland,
  • Mme Rada Rodriguez, Country Präsident Schneider Electric Deutschland.

et le rédacteur de Frankfurter Allgemeine ZeitungGerald Braunberger, animera ce débat.

 
 L’introduction à ce débat sera faite par Monsieur Ministerialdirigent   Karl-Uwe Bütof, Ministerium für Wirtschaft, Energie, Mittelstand, Industrie und Handwerk des Landes Nordrhein-Westfalen et Mme Petra Wassner, Vorsitzende der Geschäftsführung de la société de promotion du Land NRW Invest GmbH.

A noter également que la presse nationale sera fort bien représentée et nous sommes à cette heure particulièrement optimistes pour ce qui concerne le WDR. 

Notre tombola se présente très bien également avec pour 1er prix un voyage de rêve dans une île française pour 2 personnes d’une valeur de 5.000€.

Nous attendons encore quelques réponses de participants complémentaires que nous espérons pouvoir vous confirmer aussi très prochainement.

A très bientôt !

Sehr geehrte Damen und Herren,

der Vorstand des Club des Affaires möchte Sie über den Stand der Vorbereitungen für unseren Jubiläumsabend am 28. September informieren.

Wir haben bereits den Rheingoldsaal in der Rheinterrasse in Düsseldorf reserviert, die Schirmherrschaft hat Herr Generalkonsul Michel Giacobbi übernommen und Frau Ministerpräsidentin Hannelore Kraft wird von Frau Dr. Angelica Schwall-Düren, Ministerin für Bundes-angelegenheiten, Europa und Medien des Landes NRW vertreten.

Wir werden um 18:00 mit einem Cocktailempfang  und gegen 18:45 h mit dem Abendessen beginnen.  Zwischen Vorspeise und Hauptgericht – ca. 19:30 – planen wir eine Podiumsdiskussion mit Vertretern erfolgreicher französischer Unternehmen in Deutschland in den letzten 40 Jahren. Wir sind sehr glücklich, Ihnen bereits folgende Teilnehmer nennen zu können:

  • Jérôme Clément, Mitgründer und ehemaliger Präsident arte,
  • Peter Verhoeven, Vorsitzender der Geschäftsführung Accor Hospitality Germany,
  • Markus Sieverding, Vorsitzender der Geschäftsführung Air Liquide Deutschland,
  • Paul Neeteson, Generaldelegierter für Mittel- und Nord Europa Saint Gobain,
  • Jérôme Bruhat, Landesgeschäftsführer L’Oreal Deutschland,
  • Mme Rada Rodriguez, Country Präsident Schneider Electric Deutschland.

 Moderiert wird die Podiumsdiskussion von Gerald Braunberger, Wirtschaftsredakteur der Frankfurter Allgemeinen Zeitung.

Den Impulsvortrag zu dieser Debatte wird Herr Ministerialdirigent Karl-Uwe Bütof, Ministerium für Wirtschaft, Energie, Mittelstand, Industrie und Handwerk des Landes Nordrhein-Westfalen und Frau Petra Wassner, Vorsitzende der Geschäftsführung der NRW Invest GmbH halten.

Die nationale Presse wird gut vertreten sein und was die Anwesenheit des WDR anbelangt, sind wir zum heutigen Tag sehr optimistisch.
 

Unsere Tombola gestaltet sich auch sehr schön. Der 1. Preis ist eine Traumreise auf eine französische Insel für 2 Personen im Wert von 5.000€.

 Noch stehen einige Antworten prominenter Gäste aus, von denen wir hoffen, Ihnen auch hierzu recht bald eine positive Rückmeldung geben zu können.

Bis bald!

 

 

Renée Gualano                      Jacques Héon                 Jean-Pierre Lacoste

Présidente                         Vice-président                     Vice-président

 

  

CLUB DES

AFFAIRES

EN RHENANIE DU NORD-WESTPHALIE E.V.

 

 

 Coupon réponse 40ème anniversaire / Anwortschein 40. Jubiläum

13-15.07.2012 – Frankreichfest organisée par Destination Düsseldorf

Das Düsseldorfer Frankreichfest

Achtung, öffnet in einem neuen Fenster. PDFDrucken

Frankreichfest-LogoWenn es in Düsseldorf nach würzigem Käse, herzhafter Wurst, frisch gebackenem Baguette duftet und sich darunter ein Hauch von Lavendel mischt, ist es wieder soweit: Die Altstadt verwandelt sich für drei Tage in ein “Petit Paris".
Vive la France!
Die Landeshauptstadt feiert zu Ehren unseres Nachbarlandes den französischen Nationalfeiertag: Das Düsseldorfer Frankreichfest ist das größte seiner Art in Deutschland und zieht Mitte Juli rund 60.000 frankophile Besucher in die Stadt. "La grande fête française” findet seit 2001 jährlich statt und zeichnet sich durch kulinarische Köstlichkeiten und ein buntes Kulturprogramm aus. Wer französisches Flair am Rhein erleben möchte, kann im Innenhof des Rathauses u.a. Austern, Champagner oder Flammkuchen genießen – musikalisch untermalt von beliebten Chansons und französischen Ohrwürmern aus Pop und Rock. Und während die Erwachsenen beim Boule-Spiel wetteifern oder französische Landschaftsmalerei bewundern, schlagen die Herzen der kleinen Besucher höher, wenn Artisten mit Baguettes jonglieren, Feuer spucken und auf Stelzen laufen. Doch damit noch nicht genug: Seit 2006 bereichert auch ein original französischer Markt das Fest: Viele verschiedene Wurst,- Käse- und Brotspezialitäten, Honig, erlesene Öle aber auch original französische Keramik, Holzarbeiten und nach Lavendel duftende Seifen vermitteln an Burgplatz und Rheinuferpromenade Lebensgefühl á la française.

Marktstand beim FrankreichfestDeutsch-Französische Freundschaft

 

Drei Tage in Bleu, Blanc, Rouge sind alljährlich ein schöner Anlass, um die vielfältigen wirtschaftlichen, kulturellen und freundschaftlichen Beziehungen zwischen Deutschland und Frankreich weiter zu pflegen und zu vertiefen. Entsprechend haben auch die französischen Generalkonsule in Düsseldorf, zunächst Nicole Thevenin, später Jacques Moreau und Gilles Thibault sowie Hugues Nordi das Fest von Anbeginn unterstützt. Neben dem französischen Generalkonsulat sind heute auch der Deutsch-Französische Kreis, der Club des Affaires en Rhénanie du Nord-Westphalie, die Amitié des Françaises und das Institut Français ideele Träger des Frankreichfestes. Schirmherren sind Düsseldorfs Oberbürgermeister Dirk Elbers und der amtierende französische Generalkonsul.

v.l.: Der ehemalige französische Generalkonsul Gilles Thibault, DD-Vorstand Herbert Vogt, der Bürgermeister von Toulouse, Jean-Christophe Sellin und Düsseldorfs OB Dirk Elbers bei der Eröffnung des Frankreichfestes
Stadt und Destination Düsseldorf arbeiten Hand in Hand

 

Nach der Iles de la Reunion und dem Elsass tritt Toulouse mit der Region Midi-Pyréneés seit 2004 als Regionen-Partner beim Frankreichfest auf. Bereits in den zurückliegenden Jahren war die südfranzösische Stadt bei den Feiern zum französischen Nationalfeiertag in Düsseldorf vertreten. Und das nicht ohne Grund: Der damalige Bürgermeister Philippe Douste-Blazy und Düsseldorfs ehemaliger Oberbürgermeister Joachim Erwin vereinbarten eine enge Zusammenarbeit der beiden Städte. Die Destination Düsseldorf bietet der Stadt Toulouse seitdem mit dem Frankreichfest eine geeignete Plattform, um sich kulturell, touristisch und kulinarisch zu präsentieren. In den kommenden Jahren wird diese Kooperation noch weiter ausgebaut.

Links:
www.duesseldorfer-frankreich-fest.de
www.botschaft-frankreich.de
www.duesseldorf.de
www.dfkdus.de
www.club-des-affaires-nrw.org
www.amitiedesfrancaises.com
www.institut-francais.fr

Intervention de Dr. Gerhard Cromme


Dr. Gerhard Cromme (30.10.2012)

L’importance de la coopération franco-allemande pour

l’économie en Europe !

Lire l’article

Dr. Cromme, président du Conseil d’Administration de ThyssenKrupp et de Siemens, nous fit l’honneur de nous proposer une conférence le mardi 30 octobre à l’Industrie Club de Düsseldorf. Il commença son allocution par une anecdote amusante : alors jeune étudiant à Paris, il assista au passage du convoi officiel du Général de Gaulle qui recevait le président Kennedy, et il apparut (en petit) sur la photo de la une de l’édition du Figaro du lendemain !

Mais ce soir-là à Düsseldorf, ce n’est pas de coopération franco-américaine dont il était question, mais bien de coopération franco-allemande, et plus particulièrement son importance pour l’économie européenne. Le Dr. Cromme rappela d’abord quelques vérités sur cette dernière. Exclure la Grèce de la zone Euro, alors qu’elle ferait encore partie de l’union européenne, n’empêcherait pas la Grèce de toucher des aides financières ; mais le contrôle de ces aides par les autres états en serait plus compliqué, et cela serait moins efficace. Certains pourraient s’offusquer des sommes allouées dernièrement à la Grèce, mais comme l’a rappelé le Dr. Cromme, où en serait l’Allemagne aujourd’hui si elle n’avait pas reçu des aides internationales au lendemain de la seconde guerre mondiale ?

Par ailleurs, si l’Allemagne repassait au Deutsche Mark, comme préconisé par certains, il serait plus fortement valorisé sur le marché des devises mondial que l’Euro, et cela rendrait les exportations allemandes plus difficiles. Du chômage s’en suivrait. D’autres pourraient penser que seuls les grands groupes présents à l’international seraient pénalisés, mais il ne faut pas oublier que ces grands groupes dépendent pour la plupart de fournisseurs locaux, entreprises allemandes de taille intermédiaire, qui seraient elles-mêmes pénalisées à leur tour. On ne doit pas oublier qu’il n’y a qu’une (seule) économie allemande ! Et pour un pays de l’Union Européenne, sortir de l’Euro serait comparable à un passager qui sauterait d’un train à grande vitesse : au mieux, on s’en tire avec de lourdes blessures…

Si l’économie allemande semble en position de force dans l’économie européenne aujourd’hui, on ne doit pas oublier qu’en 2002, c’était l’Allemagne qui était l’élève malade en Europe ! Et le chancelier Schröder, social-démocrate, n’hésita pas à faire des réformes de fond qui eurent pour effet d’améliorer la compétitivité de son pays, même si cela lui coûta les élections quelque temps après. Si le chancelier Schröder avait commencé ses réformes douze à dix-huit mois plus tôt, les premiers résultats bénéfiques auraient alors été perceptibles plus tôt et il n’aurait pas perdu les élections pense le Dr. Cromme.

Pendant ce temps-là, la France a plutôt utilisé la force de l’Euro pour doper la consommation intérieure, au lieu de réformer le système, ce qui à terme est inévitable : la question, pour le Dr. Cromme, n’est pas de savoir s’il faut réformer, mais quand et comment cela va arriver ; dans le pire des cas, cela s’effectuera sous la pression des marchés financiers. Tâche ardue pour le nouveau président François Hollande, qui aura peut-être plus de mal à convaincre son propre parti que le peuple français dans son ensemble ? Comme le confia un proche du président Hollande au Dr. Cromme peu de temps avant la conférence, le parti socialiste français n’est pas un parti social-démocrate…

En guise de conclusion, le Dr. Cromme cita – en français – un mot que lui a glissé l’ex-président Nicolas Sarkozy récemment : << l’Allemagne sans la France fait peur, la France sans l’Allemagne ne fait pas peur>>. On pourrait se risquer à une interprétation en disant que l’Allemagne aurait besoin de son allié français pour pouvoir plus facilement faire accepter ses positions par les autres pays, tandis que la France aurait besoin de son allié germanique pour asseoir sa crédibilité au plan international ? Les discussions sur cette question, ainsi que sur d’autres sujets abordés ce soir-là, continuèrent d’alimenter les conversations pendant le buffet, qui faut aussi bondé que la conférence, en raison de la qualité de l’intervenant.

Marc Cheboldaeff

 

 

 

Lire l’introduction de la Présidente du CDA

 Compétitivité industrielle France – Allemagne

Le grand écart !

« La France et l’Allemagne ne sont pas l’Europe mais ils en sont la cheville ouvrière « 

Les crises financières récentes montrent l´importance de la vigueur d´une industrie dans l´économie d´un pays afin de mieux résister aux soubresauts de la conjoncture. Au vu de certaines déclarations politiques dans le cadre de la dernière campagne électorale française, il semble qu´une comparaison industrielle entre la France et l´Allemagne tournerait à l´avantage de l´Allemagne. Mais pour bien comparer, il faut éviter les idées préconçues et les analyses superficielles. C´est ce que nous avons essayé de faire le jeudi 21 juin 2012 à l´Industrie Club de Düsseldorf lors d´une soirée débat avec pour thème :

<< Compétitivité Industrielle France – Allemagne, le grand écart ? >>

Lire l’article sur cette conférence


image_thumb_b4946df51090d3dce4fdb500b702d504 image_thumb_804551db277b144ab7a4b93734eca006 image_thumb_8cbe7e5badf85811202b73061e7e4210

21.06.2012 – Compétitivité industrielle France-Allemagne, le grand écart?

 

 

Compétitivité industrielle France – Allemagne

Le grand écart !

« La France et l’Allemagne ne sont pas l’Europe mais ils en sont la cheville ouvrière « 

Les crises financières récentes montrent l’importance de la vigueur d´une industrie dans l’économie d´un pays afin de mieux résister aux soubresauts de la conjoncture. Au vu de certaines déclarations politiques dans le cadre de la dernière campagne électorale française, il semble qu’une comparaison industrielle entre la France et l´Allemagne tournerait à l´avantage de l’Allemagne. Mais pour bien comparer, il faut éviter les idées préconçues et les analyses superficielles. C’est ce que nous avons essayé de faire le jeudi 21 juin 2012 à l´Industrie Club de Düsseldorf lors d´une soirée débat avec pour thème :

<< Compétitivité Industrielle France – Allemagne, le grand écart ? >>

 

Les conférenciers invités étaient Messieurs Serge Bornarel, délégué général pour la Provence de l’Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie et Dr. Andreas Möhlenkamp, directeur général de l’Association Patronale de la Métallurgie Allemande. Ce dernier nous fit l’honneur de parler dans un français impeccable. Du coup, les traducteurs simultanés mis à disposition par le Club des Affaires firent des traductions unilatéralement dans le sens français -> allemand ce soir-là.

Parmi les malentendus usuels, on peut citer la notion de « soziale Marktwirtschaft », qui signifie littéralement « économie sociale de marché ». Mais cela n´a pas la même signification que l’expression « économie sociale » en France ! Si le concept allemand est à relier à celui de gouvernance économique socialement responsable, le concept français désigne la part de l’économie consacrée aux œuvres sociales, comme les mutuelles etc., distincte de facto du secteur concurrentiel ; ce qui laisserait à penser qu´il y a plusieurs secteurs économiques juxtaposés et non  une économie globale … Par gouvernance socialement responsable, l’état allemand ne cherche pas à intervenir directement dans les entreprises mais plutôt à faire respecter l’intérêt général dans un cadre équitable global.

Autre source potentielle de malentendu, le « Mittelstand » allemand, que l’on pourrait assimiler aux entreprises moyennes ou PME. Là encore, cela recouvre deux réalités différentes en France et en Allemagne. Les PME françaises sont pour la plupart des micro-entreprises destinées à se faire racheter par des grands groupes ; alors que l’industrie allemande – grands groupes inclus – met l’accent sur la pérennité de ces entreprises de taille intermédiaire, souvent familiales, dont la stratégie n’est pas tournée vers une rentabilité à court terme saluée par les marchés financiers mais vers la transmission de savoir-faire de génération en génération.

Au delà des explications purement économiques, il est apparu dans notre débat que les divergences industrielles franco-allemandes prennent souvent leur source dans des facteurs humains, dans la différence de mentalités entre nos deux pays, ce qui est sans doute encore plus long à changer que les économies nationales. Peut-être cette prédominance de l’humain dans l’économie a quelque chose de rassurant quelque part ?

Bien que le débat ait eu lieu un 21 juin, solstice d´été et jour le plus long de l´année, nous avons quand même dû mettre un terme aux nombreuses questions passionnées de l’assistance, afin de permettre aux participants de profiter du buffet avant la tombée de la nuit.

Une nouveauté également, la même conférence tenue au Club d’Affaires Franco-Allemand à Aix en Provence le 26 juin a connu également un franc succès. http://www.cafap.fr/

Marc Cheboldaeff

 


 

 

10.05.2012 – Stammtisch de Düsseldorf

        

Chers Membres et Amis du Club des Affaires,

La prochaine Stammtisch du Club des Affaires aura lieu le 

jeudi 10 mai à 19h30.

Cette rencontre aura lieu au Yacht-club de Düsseldorf, Rotterdamer Straße 30, 40474 Düsseldorf.

 

M. Cyril Catel, reponsable du Club Junior, sera heureux de vous accueillir et de répondre à vos questions.
Nous vous attendons nombreux !

Vous trouverez de plus amples renseignements en cliquant sur le lien suivant: http://www.xing.com/events/stammtisch-deutsch-franzosischen-wirtschaftsklubs-nrw-club-affaires-10-mai-2012-1088749

La Stammtisch est un lieu de rencontre et d’échange. N’oubliez pas de vous munir de votre carte de visite! Peuvent y venir les adhérents du Club, mais aussi toutes les personnes non membres, intéressées par le Club et ses activités.

Si  vous n´êtes pas encore membre et vous souhaitez recevoir une invitation mensuelle pour cette Stammtisch, veuillez communiquer votre adresse mail au secrétariat du Club: info@club-des-affaires-nrw.org